Poems to the sea - Espace Senghor

Cette soirée sera consacré à la création de deux pièces, « Poems to the Sea » de Franck C. Yeznikian et « Les Méandres du Fleuve jaune » de Hao Fu Zhang, fruits d’une commande passée par l’ensemble bruxellois, Sturm und Klang, autour de l’eau et de son flux. L’eau a beaucoup inspiré les peintres, mais en tant que source d’inspiration musicale, il fallut l’avènement du Romantisme pour que la musique s’avisât d’en découvrir la poésie. On avait bien songé à en imiter le bruit, mais sans plus. Il devait appartenir à la musique du XXIe, de chanter le drame profond de la mer et la magie miraculeuse des fleuves.

« Poems to the Sea », aimantés par les 24 tableaux de Cy Twombly, s’inspire de la polysémie indéchiffrable des traces, du tremblement de la lettre et du chiffre, de la puissance suggestive des griffures et ratures, laissant transparaître fragmentairement une présence, un mouvement à travers les formes de graphes convoquées et partagées entre écriture et signe mais noyées dans des amas ou maculations de vagues en écumes.

Commissioned by Ensemble Sturm und Klang, funded by  Evs logo

« Les méandres du Fleuve Jaune » s’inspire de l' architecture hyper moderne du bâtiment "Europa", siège principal du Conseil de l’Union Européenne. Tant pour sa construction extérieure qu’intérieure, par souci de l’environnement, le bâtiment combine  les technologies écologiques les plus avancées avec des matériaux anciens. Sa façade en verre, illuminée par 374 tubes LED multicolores utilise pour sa structure environ 3750 châssis en chêne recyclé, provenant de toutes les régions de l’Europe. Le chêne, connu pour sa longévité, est un des seuls arbres que l’on trouve partout en Europe. La façade symbolise ainsi la cohésion historique et régionale de l’Union Européenne, exprimée dans sa devise : « Unie dans la diversité ».

Depuis le XXe siècle, l’attention des compositeurs s'est de plus en plus tournée vers la nouveauté extraordinaire et l’exploration du son, alors que l'écriture de la mélodie ne semble plus susciter un enthousiasme aussi vif et une attention aussi grande.  
Dans cette pièce, le compositeur procède de façon inverse : il cherche principalement à pousser l'écriture mélodique à l'extrême en revitalisant et réactualisant de "vieilles" mélodies folkloriques chinoises en les recyclant avec des techniques de composition contemporaines et de pensée acoustique du 21ème siècle afin de peindre une série de scènes diverses, en assurant leur cohésion et actualité artistique au moyen des techniques d’écriture d’aujourd’hui.
 
 Entre ces deux horizons, Schumann sera convoqué avec l’Intermezzo de sa Symphonie rhénane réorchestré pour l’occasion par Gwenaël Grisi pour l’Ensemble Sturm und Klang.

PAF: 12/10€  tickets

http://www.senghor.be/poems-to-the-sea/

 

 

Espace Senghor Etterbeek